L’église Saint-Ouen (XVIIIe siècle)

La paroisse est rattachée à celle d’Orbec depuis 1806. Charpente en bois très ancienne en arc brisé. Magnifique retable de bois sculpté.

Le Conseil Municipal s’est attaché ces dernières années à restaurer son église : restauration du retable, mise aux normes de l’électricité, … et des travaux de peintures devraient suivre dans les prochains mois.

 

En contrebas, vers Orbec, l’ancien Presbytère construit au 18e siècle par la famille Du Merle, et surnommé la Petite Vespière, est le cadre des souvenirs que l’écrivain Marie du Merle (1880-1974) publia sous le titre “La Maison qui riait”.

 

l’EGLISE sAINT-MARTIN DE FRIARDEL

Friardel, commune dont l’origine est établie au début du XIIe siècle, tient son nom de la racine « free » et du mot « delle » qui signifie champ. Friardel serait la terre de l’homme libre.

 

L’ancienneté de l’église est attestée par son chevet circulaire (XI-XIIe siècles). La voûte lambrissée et plâtrée de la nef repose sur des poteaux de bois placés en avant des murs de pierre traités en simple mur-écran, selon une mode de construction typique du Pays d’Auge. L’église conserve les vestiges du prieuré de chanoines de Saint-Augustin de Saint-Cyr-de-Friardel fondé avant 1221, vendu comme bien national en 1792, ruiné par les bombardements de 1944, qui abrita au XVIIe siècle une école de grande réputation.

 

Peintures murales

 

Ces peintures de la fin du XVe siècle ornaient les murs de la chapelle du prieuré. Détachées de leur support après 1946 pour être protégées et transposées sur toile au 19e siècle, ces peintures représentent :

-quatre femmes et un homme agenouillés aux pieds de la Vierge

-un couple appartenant à la famille d’Orbec (donateurs), identifiable à ses armes, en prière devant la Vierge et l’Enfant Jésus, au centre un ange entre les deux groupes

-un chevalier de la famille de Friardel en prière

 

Gisant de Guillaume de Friardel

 

Mort en 1233, Guillaume de Friardel, fondateur du prieuré de chanoines de Saint-Augustin de Saint-Cyr-de-Friradel fut inhumé dans l’église du prieuré. Son gisant mutilé à la Révolution, mis au jour en 1932, le représente mains jointes sur la poitrine, dans sa côte de maille, casqué et flanqué de son bouclier aux trois coquilles des Friardel.

Guillaume, seigneur de Friardel et chevalier, habitait le château  qui dominait la vallée de l’Orbiquet à l’entrée du vallon où s’implanta le prieuré (voir ci-dessous). Il mourut en à la fin de 1233 et fût enterré dans l’église du prieuré, alors en construction. Il fut considéré par les chanoines comme « le premier fondateur du prieuré ». En 1941, il est retrouvé complet mais brisé et échappa ainsi aux bombardements de la Libération qui eurent comme conséquence la démolition du Prieuré. Il fut restauré peu après 1977.

 

le prieuré de chanoines de Saint-Augustin de Saint-Cyr-de-Friardel fut fondé dans le vallon du Val-Grard, sur les pentes qui dominent la vallée de l’Orbiquet.

 

Les terres du Val Grard appartenaient à l’origine aux seigneurs de Friardel, qui les donnèrent, au début du XIIIe siècle, au prieuré de chanoines réguliers, qui s’installa au fond du vallon.

 

La mairie

Localiser

Mairie de La Vespière-Friardel

Place des Anciens Combattants
65 rue de Mervilly
14290 La Vespière-Friardel

E-mail : contact@mairie-lavespiere-friardel.fr

Téléphone : 02.31.32.83.84
Fax : 02.31.32.08.81

Horaires*

Lundi8h30-12h45 et 13h30-17h

Mardi8h30-12h45 et 13h30-17h

Mercredi8h30-12h45 et 13h30-17h

Jeudi8h30-12h45 et 13h30-17h

Vendredi8h30-12h30

* Le maire et les adjoints reçoivent sur rendez-vous.